Evénement de clôture Wi Filles

Jeudi 13 juin, a eu lieu l’événement de clôture de la saison, pour une tech au féminin, organisé par FACE ILLE ET VILAINE. Avec le soutien de plusieurs organisations, ce projet a bénéficié à près de 165 élèves, collégiennes et lycéennes du bassin rennais.

Wi Filles : connecter les jeunes aux métiers du numérique

Depuis 4 ans, FACE ILLE ET VILAINE accompagne la découverte des métiers du numérique à destination des jeunes filles de 4ème et 2nde . Escape Game, atelier animés par des professionnelles du bassin rennais, au sein même de l’établissement ou en entreprise pour que chacune découvre de manière ludique les métiers du numérique. Les filles bénéficiaires et les professionnels investis dans ce projet tels que ADN SOLIDARITY, la Fondation SFR, KLAXOON, NIJI Rennes, SII Ouest, OBS (Orange Business Service), B°Ker, Myrlène Constant, AMA SA, INTERDIGITAL, étaient invités à partager un moment de convivialité chez NIJI Rennes.

Au rendez-vous, jeux, quizz et gourmandises. Durant ce moment, Franck Coudrieau, Délégué Régional Ouest d’Altice France – SFR a remis une dotation de 5 000 € à FACE Ille-et-Vilaine de la part de la Fondation SFR.

LA FONDATION SFR SOUTIENT LE MONDE ASSOCIATIF DEPUIS 18 ANS

La Fondation SFR agit depuis 2006 pour promouvoir l’égalité des chances. Elle concentre son action sur l’inclusion numérique, l’insertion professionnelle et l’accompagnement des jeunes ainsi que des publics en situation de fragilité. Dans le cadre de l’action de la Fondation SFR, le fonds de soutien citoyen est un appel à projets interne qui, chaque année, permet aux salariés de parrainer un projet associatif qui leur tient à cœur afin que celui-ci bénéficie d’un financement. Plus de 1 100 associations ont ainsi été accompagnées grâce à la mobilisation de salariés SFR depuis la création de la Fondation. En 2023, le jury a sélectionné 30 associations, sur l’ensemble du territoire, dont les projets facilitent l’insertion professionnelle et l’inclusion numérique, permettent d’accompagner des jeunes issus de milieux modestes, des publics en situation de fragilité (précarité, handicap…) ou de lutter contre toute forme de discrimination.

FACE met à disposition des logements solidaires pour femmes

C’est le pari fou que s’est lancé Julien Monvoisin : mettre à disposition un logement pour femmes en précarité sociale, au centre de Montauban de Bretagne.

Estimé à 90 000€ de travaux, ce logement demande une rénovation complète avant sa mise en logement fin 2024.

Soutenu par Sylvain Hochet et son club de handball Cessonnais, le maire de Montauban ainsi que le chanteur Makasi, ce projet voit les choses en grand. Suite à un partenariat avec le club FACE ILLE ET VILAINE, le bail de location sera rendu gratuit, bénéficiant aux ex-femmes sous main de justice.

Ce projet permet ainsi une insertion certaine à ces femmes, tournées vers un avenir meilleur.

Intéressé par le projet ? Contactez Julien Monvoisin : 06 71 34 17 71

projetmontauban35@gmail.com

Un escape game sur mesure chez FACE ILLE ET VILAINE

FACE ILLE ET VILAINE et Rendez vous nomade se sont lancé le pari fou de réaliser un escape game entièrement personnalisé pour l’action Wi-Fille. Ce dernier profitera aux élèves de 4ème et de 3ème. 

Les 8 & 9 janvier prochain, les jeunes pourront découvrir ce jeu, et se mettre, le temps d’une heure, dans la peau d’un développeur informatique créatif et ingénieux. 

Enfin, la création de cet incroyable projet à hauteur de 8 000 € a été possible grâce au fond de dotation d’ADN Ouest, mais aussi grâce à l’entreprise DELL avec son don de 10 PC profitant aux animations WI-FILLE

Forum emploi en prison des femmes

Vendredi 24 Novembre s’est déroulé le Forum d’emploi à la prison des femmes de Rennes.

Cet événement, mené par le centre pénitentiaire des femmes de Rennes, était l’occasion de présenter les opportunités professionnelles aux détenues afin d’assurer leur réinsertion future.

“Depuis 2018, ce forum accueille près de 40 femmes” nous informe Caroline, DPIP Directrice Pénitentiaire d’Insertion et de Probation à la prison de Rennes.

Ainsi, les détenues ont pu rencontrer des professionnels de domaines différents. De l’industrie à la restauration, les 8 entreprises présentes ont ouvert le champ des possibles à ces femmes aux ambitions différentes.

Plongez au coeur de la prison des femmes de Rennes

Ce Vendredi 14 avril, nous avons poussé les portes de la prison des femmes de Rennes pour en connaître les spécificités. Accompagnés de nos entreprises partenaires, nous avons arpenté les murs de cette prison, guidés par Sylvain, surveillant pénitentiaire.

 

Le centre pénitentiaire est constitué de divers bâtiments : une maison d’arrêt, un centre de détention, un quartier semi-liberté et un QPR (Quartier Prise en charge de la Radicalisation).  Au total, 300 femmes détenues, qui pour la plupart travaillent : couture, imprimerie, cuisine;  une multitude de métiers sont proposés après que chaque femme ait réalisé 90h de formation. Des ateliers de socio esthétique sont également proposés aux détenues afin de travailler sur la confiance en soi. 

A noter, les femmes représentent 3% de la population carcérale, avec pour la plupart d’entre elles, une rupture des liens familiaux dès leur séjour en prison. 


Une visite enrichissante et passionnante grâce à Sylvain qui a su nous communiquer sa passion pour le métier qu’il exerce.

FACE à l’emploi, un plus pour les personnes détenues

Après-midi de clôture FACE à l’emploi à la prison des hommes de Rennes. Un moment convivial autour d’un goûter permettant d’échanger avec les personnes détenues sur l’apport de ces ateliers. 

Certains détenus ont du mal à voir les compétences qu’ils possèdent. Ces ateliers de 2h deux fois par semaine, pendant six semaines, leurs permettent de reprendre confiance en eux et de valoriser leur parcours et leurs compétences professionnelles. 

Ces ateliers sont complémentaires au suivi individuel en prison effectué par les CPIP. Ils permettent aussi de mettre en pratique les conseils prescrit. 

Selon eux, FACE à l’emploi est une bonne expérience, un plus durant la détention. L’occasion aussi d’adopter une posture professionnelle avant la sortie pour faciliter la réinsertion. 

Le bouche à oreille a fait son effet, nombreux sont ceux qui souhaitent participer aux prochaines sessions de FACE à l’emploi ! 

Petit-déjeuner Rose chez FACE Rennes

Ce matin, nous étions ravis d’accueillir dans les locaux de FACE Rennes, la Ligue contre le cancer, Réso’Forces et Cécile DALIGAULT pour aborder en ce mois d’octobre rose, le retour dans l’entreprise d’un.e salarié.e après un long arrêt maladie.

Chacune des intervenantes a pu aborder ses actions et ses expériences de vie auprès des managers et des RH présents autour de cette matinée conviviale riche en partages.

Cécile Daligault, Présidente et Fondatrice de Coaching des femmes atteintes de cancer du sein, a pu nous faire part de son témoignage sur les conséquences de sa maladie : difficulté de concentration et de sommeil, perte de mémoire et d’audition.

Mais aussi nous rappeler le cadre légal de l’employeur dès l’annonce de la maladie de son salarié

La Ligue contre le cancer accompagne les personnes malades ainsi que leurs familles durant cette période mais aussi le « après », grâce à un soutien psychologique et par la pratique d’activité sportive.

Réso’Forces, a créé un lieu ressource pour toutes les personnes impliquées dans la maladie (la personne malade, la famille, l’entreprise). Des ateliers dans ces lieux sont mis en place pour travailler sur l’image de soi et la confiance en soi à travers l’art, l’écriture, …

80% des salariés se disent insatisfaits du non accompagnement de leur entreprise durant leur arrêt maladie.

Réso’Forces ainsi que la Ligue contre le cancer proposent un parcours pour sensibiliser, préparer et accompagner les employeurs, le salarié et ses proches, pour sécuriser et suivre le retour au travail.

Chacune des intervenantes pense qu’il est primordial de conserver le lien avec le salarié malade afin de préserver son bien-être et son épanouissement personnel en lien avec ses collègues et sa direction.

“Bénéficier de l’aide emploi franc, c’est simple !”

Ce jeudi 29 septembre, a eu lieu l’intervention de Pôle Emploi, sur la thématique des “emplois francs” autour d’un petit-déjeuner auxquels nos entreprises ont participé. 

 

“Les emplois francs facilitent vos recrutements”

Le dispositif d’emploi franc permet aux employeurs de bénéficier d’une aide lorsqu’ils embauchent une personne résidant dans un quartier prioritaire de la politique de la ville de Rennes (QPV) en CDI ou en CDD (d’au moins 6 mois). Le montant de cette aide peut aller jusqu’à 15 000€ peu importe l’implantation de l’entreprise.  Les entreprises peuvent recruter un demandeur d’emploi en emploi franc quelque soit son âge, son niveau d’études, son temps de travail ou encore sa rémunération au moment de la création du contrat. Sous réserve que la personne soit résidente d’un quartier prioritaire et qu’elle soit inscrite à Pôle emploi ou bien suivie par la mission locale.

Retour sur le “petit-déjeuner entreprises” animé par EDF Solidarité

Le mardi 20 Septembre a eu lieu notre petit-déjeuner entreprise.

Il a permis d’aborder la thématique de la précarité énergétique et les solutions à apporter à ses salariés pour lutter contre celle-ci.

 

 

20% des français ont souffert du froid en 2020-2021

Une personne qui éprouve dans son logement des difficultés à disposer de fournitures d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins, est en situation de précarité énergétique. 60% des français déclarent avoir restreint le chauffage chez eux pour ne pas avoir des factures trop élevées. 

La limitation de 1 000 watts, permet de répondre à des besoins vitaux et sociaux élémentaires des personnes au sein du foyer. 

Par exemple, avec 1 000 watts, nous pouvons faire fonctionner : la lumière, le congélateur et le réfrigérateur et la partie multimédia (télévision, PC portable,…). 

En revanche, il est impossible de faire fonctionner : un ballon d’eau chaude, un four électrique ou encore un lave-linge.  

 

Les chèques énergie pour les personnes en précarité énergétique

Le dispositif des chèques énergie a été mis en place en 2018 par les pouvoirs publics. A ce jour, 5.8 millions de foyers ont bénéficié de ce dispositif. 

Le chèque énergie permet de payer des factures d’énergie dans le logement, mais aussi de financer des travaux permettant d’améliorer l’habitation. Les personnes bénéficiant de ce chèque sont protégées de toute limitation de puissance d’énergie. 

FACE à l’emploi, un dispositif qui veut donner une seconde chance aux personnes détenues

Ce mardi 19 juillet 2022, ce sont 7 personnes détenues du centre pénitentiaire de Rennes qui se regroupent pour un atelier de présentation de FBTP35. Âgés de 23 à 49 ans, ils ont un but commun, celui de trouver un emploi pour assurer leur avenir à leur sortie.

Les 1 400 entreprises de FBTP35 recrutent

Il y a encore beaucoup de métiers du BTP peu connus, mais surtout beaucoup de métiers où il est difficile de recruter. Raphaël Vasquez, Chargé d’emploi et recrutement chez FBTP35, est là aujourd’hui pour rencontrer différents profils intéressés par son entreprise et ses métiers. 5 000 postes sont à pourvoir en Ille-et-Vilaine, donc la marge de manœuvre est grande. Au sein de notre groupe de personnes détenues, tous ne sont pas formés dans le BTP mais des aménagements sont possibles, comme le stage d’essai ou l’AFPR (Action de Formation Préalable au Recrutement).

FACE à l’emploi en prison

Les ateliers FACE à l’emploi en prison, sont là pour accompagner les personnes détenues vers l’emploi. Nous faisons le lien entre les entreprises et le pénitencier, via des ateliers et des forums. Mais c’est aussi une dimension de sociabilisation que nous souhaitons aborder, notamment en luttant contre la récidive et en travaillant la confiance en soi. Finalement, « C’est un pas vers la sortie » affirme un des accompagné. Je leur demande alors s’ils conseilleraient les ateliers de FACE à l’emploi à d’autres détenus. Ils me répondent oui sans hésitation. Cela permet de casser la routine et voir autre chose que de la prison.